4% des Belges ont participé activement à la première édition belge Semaine Sans Viande

85% des participants veulent continuer à manger moins de viande après avoir participé à la campagne

Un mois après la fin de la première édition belge de la Semaine Sans Viande (23-29 octobre 2023), les premiers résultats sont connus : l’agence d’études de marché Norstat a mené une enquête par sondage représentatif auprès de 1.017 Belges âgés de 18 à 70 ans et arrive à un certain nombre de résultats frappants : 


Participation et visibilité

La campagne a été remarquée par 27%, soit 1 Belge sur 4. Ce qui est frappant, c’est que la campagne a été plus remarquée dans les provinces francophones du Brabant wallon (48%), du Hainaut (42%) et de Liège (38%) que dans les provinces néerlandophones (21% en moyenne). 

Pas moins de 300.000 Belges âgés de 18 à 7 ans ont décidé de participer activement à la campagne dès la première édition. Selon l’initiatrice Isabel Boerdam, il s’agit d’un « score très encourageant pour une première édition ». « Le fait que 85 % de ces participants indiquent qu’ils souhaitent changer définitivement leur comportement alimentaire montre à quel point une telle campagne est importante et utile », ajoute Boerdam. 


Importance et rôle du gouvernement
 
Cette opinion est également partagée par environ la moitié des Belges (46%) qui pensent qu’il est important que la Semaine Sans Viande soit organisée. Un nombre similaire de compatriotes (47%) pensent également que le gouvernement devrait encourager les gens à manger moins de viande. 

Les deux tiers (65 %) sont conscients que la production de viande a un impact négatif sur l’environnement. Une grande proportion (69 %) pense qu’il est préférable pour la planète que les humains mangent moins de viande. 


Différence entre le comportement et
les convictions
 

Néanmoins, il y a relativement beaucoup de personnes en Belgique (52%) qui continuent à manger de la viande au moins 5 jours par semaine. Cependant, deux Belges sur cinq (42%) qui mangent de la viande indiquent qu’ils veulent en manger moins. Les principaux obstacles à manger moins de viande sont l’habitude (ce n’est pas dans la routine de ne pas manger de viande) et le manque d’inspiration. 


Effet de la
Semaine Sans Viande
 

Cela montre d’autant plus l’utilité d’une campagne comme la Semaine Sans Viande qui non seulement encourage les gens à manger moins de viande, mais inspire également les gens en leur donnant des idées concrètes par le biais de divers canaux de communication pour préparer des repas sans viande. Quoi qu’il en soit, l’effet de la campagne est déjà évident : presque tous les participants indiquent qu’ils prévoient de continuer à manger moins de viande après la Semaine sans viande (85 %) ou même d’arrêter complètement de manger de la viande (12 %).  


La deuxième édition de la Semaine sans viande est fixée 
Ces chiffres donnent envie d’aller plus loin. Boerdam : « Aux Pays-Bas, le nombre de participants est passé à 19 % de la population en cinq ans. C’est ce que nous voulons faire en Belgique également. C’est pourquoi la Semaine sans viande deviendra désormais une initiative annuelle en Belgique. La deuxième édition de la Semaine sans viande Belgique est prévue du 14 au 20 octobre 2024. 

 

Plus d’informations sur la Semaine sans viande
La première édition de la Semaine nationale sans viande a eu lieu en mars 2018 aux Pays-Bas et est depuis lors une initiative annuelle aux Pays-Bas. La campagne est l’initiative d’Isabel Boerdam, connue pour le blog De Hippe Vegetariër et les livres de cuisine De Vegabijbel et De Vega Atlas. Nationale Week Zonder Vlees est une fondation à but non lucratif et a un statut officiel d’ANBI. Grâce à la « Horizon Action Grant » du « programme de financement Horizon Europe » de l’Union européenne, la campagne pourra être déployée dans plusieurs pays européens à partir de 2023 dans le cadre du projet LIKE-A-PRO, dans le but de montrer également aux habitants d’autres pays européens à quel point il est savoureux et facile de manger moins de viande de temps à autres. En octobre 2023, la Belgique sera le premier pays de l’Union européenne à déployer la campagne. Le Danemark et l’Allemagne suivront en 2024. À partir de 2025, l’Autriche et l’Espagne seront à l’ordre du jour, et peut-être d’autres pays.

 

Financé par l’Union européenne dans le cadre du projet LIKE-A-PRO. Les points de vue et opinions sont uniquement ceux de l’auteur ou des auteurs et ne reflètent pas nécessairement ceux de l’Union européenne, de LIKE-A-PRO, de la subvention Action Horizon ou d’Innovarum. Ni l’Union européenne ni les autorités subventionnaires ne peuvent en être tenues responsables.