Tekla Vancleynenbreugel

Bonjour Tekla, qui êtes-vous et que faites-vous dans la vie de tous les jours ?
« Je m’appelle Tekla Vancleynenbreugel et j’ai 30 ans. Il y a cinq ans, nous avons ouvert notre restaurant végétalien Lento à Hasselt. Au début, c’était plutôt stressant. Les gens nous regardaient bizarrement et doutaient de notre capacité à réussir. Mais très vite, nous avons commencé à bien fonctionner. Nous avons été l’un des premiers restaurants à être entièrement végétaliens. Au début, c’était très modeste :  mon mari et moi faisions tout à deux, mais maintenant nous nous sommes considérablement développés et nous avons une équipe complète. Il y a environ un an et demi, nous avons ouvert notre deuxième restaurant à Anvers. D’ici quelques mois, nous ouvrirons également un snack-bar végétalien à Louvain ! »


Quel rôle joue l’alimentation végétale dans votre vie ?
« Nous nous intéressions depuis un certain temps à l’alimentation saine, nous mangions végétalien pendant une semaine de temps en temps et avons essayé beaucoup de choses. Lorsque ma mère a été atteinte d’un cancer du sein il y a quelques années, j’ai commencé à m’intéresser de plus près à l’impact de la nutrition sur la santé. J’ai alors regardé de nombreux documentaires et lu beaucoup sur le sujet. J’ai alors compris que nous devions vraiment arrêter de consommer de la viande et des produits laitiers. Le 1er janvier 2018, mon mari et moi avons pris cette résolution. C’est la seule résolution que nous ayons jamais tenue, haha !

Avant d’adopter un régime végétalien il y a six ans, nous étions de vrais amateurs de viande. Notre désir de retrouver ces saveurs dans la cuisine végétalienne a été l’une des raisons pour lesquelles nous avons créé notre restaurant. En effet, nous avions remarqué qu’il était difficile de manger au restaurant et de trouver les plats que nous aimions. Le choix du végétalisme a donc changé notre vie à bien des égards. Nous avons deux enfants que nous élevons également avec des produits végétaux. C’est devenu pour nous un mode de vie que nous ne remettons pas en question . »


Pourquoi voulez-vous vous impliquer comme ambassadeur de la Semaine Sans Viande ?
« Nous pensons qu’il est important que les gens soient mieux informés de l’impact de la viande et des produits laitiers sur les animaux, notre santé et le climat. Les gens sont de mieux en mieux informés, surtout si l’on compare avec ce qui se passait il y a quelques années. Mais nous constatons encore que beaucoup de gens ne comprennent pas l’impact de ce qu’ils mangent. Notre objectif est donc de sensibiliser les gens de manière positive. Nous aimons le faire par le biais de plats délicieux ! De cette manière, nous ne voulons pas forcer qui que ce soit à devenir complètement végétalien, mais nous cherchons vraiment à sensibiliser les gens. Même si quelqu’un mange moins de viande un jour par semaine, c’est déjà un pas positif  ! »


Quel est votre meilleur conseil aux novices en matière de réduction de consommation de viande ?
« Je pense qu’il est aujourd’hui assez facile de commencer à manger moins de viande. Il y a 20 ans, cela semblait beaucoup plus difficile. Mon conseil est de faire un tour au supermarché, il y a déjà tellement de substituts de viande disponibles ! Lorsque vous commencez à faire la transition, il est amusant de recréer vos plats de viande classiques préférés avec ces substituts de viande. Vous constaterez ainsi qu’il n’est pas nécessaire de changer radicalement de régime alimentaire ! »

« Si vous voulez commencer à manger moins de viande, vous ne devez pas nécessairement changer radicalement votre régime alimentaire. » 


Pouvez-vous nous parler de votre plat végétal préféré ?

« Mon mari adore la cuisine asiatique. C’est aussi une cuisine très accessible aux végétaliens. Pour ma part, j’aime manger des plats simples comme des pommes de terre avec des légumes et un substitut de viande. C’est aussi ce que mes enfants préfèrent souvent ! »