Virginie Dupont

Salut Virginie ! Tu peux te présenter ? 
« Je m’appelle Virginie Dupont, je suis traductrice-journaliste, basée à Liège. Je suis la fondatrice du bureau de traduction talkie-walkie et de kuisine, un magazine en ligne qui sera disponible au format papier en janvier 2024. J’aborde la culture flamande sous le prisme de la cuisine, dans un souci de rapprocher les Flamands et les francophones. » 


Quel rôle joue dans ta vie l’alimentation végétarienne ?
« Je suis flexitarienne et le circuit court prime sur la distinction animale-végétale.  

Pour moi, manger, c’est bien plus que nourrir son corps. Manger, c’est s’offrir des moments de détente, de réconfort, de découverte. Et cuisiner végétarien, c’est clairement une manière de découvrir de nouveaux légumes et ingrédients, comme les légumineuses, les oléagineuses, les noix. C’est aussi, bien sûr, une façon de lutter contre les problèmes écologiques (la moitié des émissions de carbone de l’industrie agroalimentaire résulte de la production de viande et de produits d’origine animale) et sanitaires (malnutrition, obésité) liés à la nourriture. »  


Quel a été le déclic pour réduire ta consommation de viande ?

« Aujourd’hui je vis en ville, mais je proviens de Rahier, un petit village en région wallonne. Mes parents ont toujours eu un potager et accordé de l’importance à l’origine des aliments qui se retrouvaient dans notre assiette. Chez nous, le fait maison était une religion. Mais l’élément déclencheur, c’est mon intérêt, je crois, en 2013 pour la composition de mes cosmétiques ! A partir de là, j’ai prêté de plus en plus attention à ce que j’appliquais sur ma peau et ce que j’avalais… » 


Pourquoi as-tu accepté de devenir ambassadrice de la Semaine sans Viande ?
« T’as vu ‘Rundskop’, avec Matthias Schoenaerts ? Ce film devrait suffire à convaincre le plus viandard de tes amis à diminuer sa consommation d’entrecôtes… Si le changement des habitudes alimentaires est l’un des moyens les plus efficaces de lutter contre le dérèglement climatique, j’ai accepté de devenir ambassadrice de la Semaine sans Viande dans la province de Liège pour sensibiliser le public aux multiples facettes de la cuisine végétarienne : inventive, ludique, savoureuse. » 


Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui commence à réduire sa consommation de viande ?
« Ne crois pas ce qu’on raconte : les carences sont rares, les gladiateurs étaient végétariens. (Haha) Montre-toi ouvert et varie les plaisirs. Et applique la règle de trois : craquant, moelleux, juteux. » 


Peux-tu nous donner une recette végétarienne ?

« Dans le cadre de la Semaine sans Viande, j’organise un dîner le jeudi 26 octobre chez Festin à Liège. La cheffe Stephanie Wouters proposera un menu végétarien 4 services, dont ces démentes croquettes… »  

 

Croquettes de champignons

Ingrédients
Pour les croquettes 

  • 1 barquette de champignons de Paris
  • 1 dl de bouillon de légumes
  • 2 cuillères à café de sauce soja salée
  • Quelques brins d’estragon frais
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 1/2 bouteille de bière brune
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • 1 gousse d’ail
  • 1 œuf
  • Panko
  • Sel
  • Poivre du moulin 

Pour la mayonnaise 

  • Le jus de ½ citron 
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à soupe de moutarde
  • Huile de maïs ou de tournesol
  • Quelques brins d’estragon
  • Sel
  • Poivre du moulin 

Pour la salade

  • 100 g d’épinards
  • 50 g de noix de pécan
  • 3 patates douces moyennes
  • ½ grenade
  • ½ fenouil
  • Estragon
  • Miel
  • Huile de noix
  • Vinaigre de framboise 


Méthode de préparation
Pour les croquettes
1.
Détailler les champignons en petits morceaux.
2. Les faire revenir dans une noix de beurre. Saler légèrement, poivrer généreusement.
3. Ajouter l’estragon, la bière, la moutarde, le bouillon et la sauce soja.

4. Faire un roux en faisant chauffer l’huile et en y incorporant la farine. Ajouter progressivement les champignons et du liquide de cuisson jusqu’à obtention d’une texture épaisse.
5. Verser dans un plat à four et laisser refroidir.
6. Façonner des boules avec la pâte de champignons. Passer celles-ci passer dans l’œuf battu, puis les rouler dans le panko. Répéter l’opération jusqu’à utilisation complète de la pâte et réserver.
7. Faire chauffer la friteuse à 180° C et y faire frire les croquettes.
 

Pour la mayonnaise
1. Casser l’œuf dans un verre gradué, saler et poivrer.
2. Ajouter
le jus de citron, la moutarde et un peu d’huile.
3. Poser le mixeur manuel au fond du verre gradué et le tirer vers le haut, verser lentement le reste d‘huile tout en répétant ce mouvement. On sent directement quand la mayonnaise prend. Mixer jusqu’à obtention d’une consistance lisse. 
 

Pour la salade 
1. Éplucher la patate douce et la détailler en brunoise d’environ ½ cm. Faire cuire brièvement et laisser refroidir.
2. Couper le fenouil à la mandoline et le mélanger à la patate douce refroidie.
3. Intégrer les épinards, les noix de pécan et les graines de la demigrenade.
4. Assaisonner d’une vinaigrette préparée avec du vinaigre de framboise, 1 cuillerée de miel, de l’huile de noix et de l’estragon.